Santé Gym Senior

Ce programme s’adresse aux personnes de 50 ans et plus L’activité sportive est clé pour la santé et le bien être, et ce quelque soit l’âge.

Sante Gym SeniorLa Vaillante de Langon propose depuis 2017,  ce programme dans le but de promouvoir la pratique gymnique auprès de la communauté médicale en valorisant les vertus des programmes de la FFG dédiés à ce produit..
Un groupe de travail mis en place en 2016 en collaboration avec, Maelys Barbe, une ancienne gymnaste en mission de service civique de mai 2016 à décembre 2016 a permis de lancé les activités et répondre à un besoin identifié depuis plusieurs années.


La « Santé Gym » correspond aux activités fédérales dont la finalité est la santé.

La santé étant, un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consis- tant pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité (OMS). Les produits Santé Gym ont été conçus pour avoir un impact sur la santé des publics qu’ils ciblent : en prévention, comme traitement complémentaire, ou en prévention de la récidive des maladies.

Cet impact attendu sur la santé des produits « Santé Gym » peut être affirmé car la construction des produits se fait sur les bases scientifiques de la littérature médicale ; les médecins de la commission Santé Gym s’assurant de leur bonne interprétation.

Présentation de la Santé Gym Senior

La « Santé Gym Senior » est le premier produit « Santé Gym » proposé par la fédération. Il s’adresse aux personnes de plus de 50 ans ayant ou non des pathologies. Bien suivi, ce programme permet de limiter les effets physiologiques du vieillissement (Bean et coll., 2004) en agissant sur différentes qualités physiques qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie, au maintien de l’autonomie et à la diminution de la mortalité (Rantanen et coll., 2000)

Ce programme étant basé sur des études ayant montré :

  • Une diminution de la perte osseuse chez la femme ménopausée (Wolff et coll., 1999).
  • Une diminution du risque de fracture du col du fémur (Feskanich et coll., 2002)
  • Une conservation de la fonction musculaire nécessaire au maintien de la mobilité chez le sujet âgé (Rantanen et coll., 1994 et 1996) (Fiatarone et coll., 1990 ) ; ( Pyka et coll., 1994) > Une amélioration de l’équilibre et une moindre incidence des chutes (Hu et Woollacott, 1994) ainsi que la réduction des chutes nécessitant d’avoir recours à des soins médi- caux ou chirurgicaux (Tinetti et coll. 1994)
  • Une amélioration des capacités fonctionnelles et une diminution des douleurs dans l’arthrose (Mangione et coll., 1999 ; Dias et coll., 2000 ; Hartman et coll., 2000 ; Messier et coll., 2000)
  • Une amélioration du bien-être et de la qualité de vie (Rejeski et coll., 1996 ; Rejeski et Mihalko, 2001 ; Spirduso et Cronin, 2001 ; Netz et coll., 2005)
  • Une amélioration du capital verbal, de la rétention visuelle, de la structuration spatiale, du tonus mental, et du développement de la mémoire et des habiletés intellectuelles (Bixby et coll., 2007)